Vélo d’hiver: mais pourquoi donc?

Depuis maintenant plus de 10 ans, je roule en vélo tout au long de l’année. Voici d’ailleurs la monture que j’utilise depuis deux ans pour mes déplacements hivernaux.

velo

Bien que le vélo hivernal gagne en popularité, il demeure, il faut l’admettre, plutôt marginal (voir ce document produit par Vélo Québec, en page 7).

Si vous faites partie de la majorité qui n’a jamais essayé, vous avez probablement plein de questions sur le sujet.

Par exemple, pourquoi faire du vélo en hiver?

Les bénéfices sont nombreux:

  • santé physique,
  • santé mentale,
  • environnement,
  • économie.

Regardez autour de vous: surtout en cette période de l’année, les bedonnants sont nombreux. Rester actif à l’année longue permet de contrer cette tendance à l’obésité qui devient assez préoccupante en Occident. (Bon, faudrait aussi arrêter d’acheter de la nourriture de m…. dans certains restaurants, mais c’est une autre histoire).

Le manque de luminosité, journées plus courtes obligent, cause de nombreux problèmes de dépression saisonnière. Pratiquer une activité de plein air, ne serait-ce qu’une ou deux fois par semaine, combat les blues de l’hiver. Pour ma part, depuis que je fais du vélo en hiver, mes problèmes de déprime saisonnière sont presque disparus. Yeah!

Bref, rouler à vélo l’hiver, c’est bon pour la santé. Même en prenant en considération les risques d’accident, au demeurant bien plus faibles que ceux que les automobilistes affrontent.

Ensuite, remplacer un déplacement en voiture par son équivalent en vélo diminue clairement son impact sur l’environnement. Nous savons tous que les changements climatiques sont le plus grave danger qui menace l’humanité. En enfourchant un vélo, vous faites partie de la solution!

Enfin, troquer une auto pour un vélo, en toutes saisons, permet de réaliser de sérieuses économies. Si l’on se fie aux données de CAA-Québec (datant déjà de 2013…!), il coûte de 6500 $ à 9000 $ par année pour posséder, entretenir, assurer et immatriculer une voiture. C’est bien plus que vous ne l’auriez imaginer, n’est-ce pas? Que feriez-vous avec un montant de la sorte? En profiter pour travailler moins et profiter de la vie en famille? Prendre votre retraite plus tôt? Peu importe le projet, ces dollars additionnels ne devraient pas vous faire de mal.

Comme vous pouvez le constater, les raisons de passer à l’action ne manquent pas. D’ailleurs, si vous avez envie de vous initier au vélo d’hiver, ou simplement de rencontrer des passionnés, je vous invite à participer au Winter Bike to Work Day, le 8 février. Celui-ci a lieu un peu partout dans le monde, dont à Québec.

Vous avez des questions supplémentaires? N’hésitez pas à les poser dans la section  « commentaires » ci-dessous.

Publicités

Une réflexion sur “Vélo d’hiver: mais pourquoi donc?

  1. tu a bien raison Alexandre de plus le mois de février bien que le plus cour de l’année il est aussi celui qui a le plus d’heure de soleil excellent pour le moral et il ni a pas de jour trop froid avec de bon vêtements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s