Fatigués mais pas désespérés.

Guten Hag!

Nous sommes en Autriche depuis dimanche dernier, le 5 juillet . Et nous approchons de la Suisse. Non, le CH, ce n’est pas juste une équipe de hockey…

IMG_20150709_152939

IMG_20150710_155055

L’Autriche, c’est bien beau, mais ne pas connaître l’Allemand rend les choses compliquées. Pour l’épicerie, par exemple, où on achète parfois à l’aveugle. Ou pour la machine à laver du camping qui « mange » notre argent parce qu’on n’a pas déposé le jeton au bon moment. Maudites instructions en allemand…

IMG_20150710_101454

Samedi dernier, c’était journée de « congé »: pas de vélo! Avec Riccardo, notre hôte Warmshowers de Sona, près de Vérona, on décide d’aller au lac de Garde pour une baignade. Avec la voiture de « Rick ». Sur place, il stationne à quelques centaines de mètres de la plage. Nous marchons donc en bordure de route pour nous y rendre. Le problème? Le « trottoir » (lire « bande peinte en bordure de rue ») est très étroit et la circulation, lourde. On ne s’y sent pas en sécurité.

Et puis, BANG!

Sylvie et moi sommes frôlés par une voiture qui frappe « légèrement » la fille de notre hôte, Yasmine, 8 ans. Riccardo, lui, est frappé durement et il fait un vol plané de quelques mètres.

Sur le coup, on croît faire un cauchemar. Puis on se ressaisit, on tente d’aider les blessés le mieux qu’on peut. Rapidement, des témoins de l’accident viennent en renfort: une infirmière par-ci, un médecin par-là, un simple bon samaritain aussi. Heureusement, les deux victimes sont encore conscientes et après deux minutes, on peut déjà affirmer que leur vie n’est pas en danger.

Tout de même…

Secoués, nous pleurons, tentons de faire quelques farces pour détendre l’atmosphère, levons les yeux au ciel, si peu croyants que nous soyons, pour remercier qui sait de nous avoir protégé du pire. Puis nous rentrons en bus et en taxi à Sona, épuisés par ce qui aurait dû être une journée de repos.

Et depuis, on dirait que chaque journée amène son lot de petits problèmes. Rien de comparable, c’est certain, mais quand même. Orage, crevaison (la première du voyage) et cette satanée machine à laver!

Puis il y a les côtés géniaux. On croise de plus en plus de cyclotouristes, dont une sympathique famille de Français, à Stams, et deux Québécois ultra contents d’en rencotntrer deux autres, à Prutz (allez, allez, lâchez-vous lousse sur les jeux de mots vaseux…).

IMG_20150709_164602

Bah, assez de plaintes. Nous sommes capables d’en prendre et, après tout, c’est un voyage de vélo! 🙂

MISE À JOUR (13 février 2016): Pour ceux qui se demanderaient comment Riccardo se porte plus de 6 mois après l’accident: il a eu 2-3 côtes fracturées et une jambe cassée. Pas de séquelle à la tête, selon toutes vraisemblances. Le conducteur fautif devra payer une compensation financière. Comme m’a dit Rick par courriel : « They are putting a price on my suffering ».

Publicités

2 réflexions sur “Fatigués mais pas désespérés.

  1. Les voyages c’est l’aventure, certaines plus tragique que d’autres. Mais au bout de la route, on en sort grandi!
    Bravo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s