Sunmoov’ : le soleil comme carburant

Une voiture propulsée grâce à l’énergie solaire. Trop beau pour être vrai ? C’est pourtant ce qu’offre Proxiway, une filiale de Transdev, depuis le 14 octobre dernier dans l’éco-quartier Lyon Confluence, en France.

Sunmoov’, c’est le nom de ce service d’auto-partage inusité qui compte une flotte de 30 voitures électriques (des I-MiEV de Mitsubishi, des Citroën C0 et des Peugeot iOn). De petites urbaines dotées de batteries ayant une autonomie d’environ 150 km. Une fois vides, celles-ci sont rechargées grâce à des bornes situées en bordure de stationnement.

Image
(Crédit photo : Avem.fr)

L’auto-partage consiste à partager une flotte de voitures entre plusieurs utilisateurs. Celles-ci sont entretenues, immatriculées et assurées par la compagnie qui offre le service. Pour utiliser une voiture, il faut généralement la réserver via téléphone ou Internet. Communauto, au Québec, est une entreprise d’auto-partage.

« Si, dans un premier temps, la Compagnie Nationale du Rhône fournira l’énergie [ndlr : hydroélectrique], ce seront ensuite des panneaux solaires, installés dans trois bâtiments à énergie positive partie prenantes de l’expérimentation […] qui prendront le relais fin 2014. » nous apprend un article publié sur le site busetcar.com.

La tarification basée sur l’usage (quatre euros par demi-heure avec abonnement mensuel de douze euros) incite à la parcimonie. Elle convient bien à des utilisations occasionnelles, pour des emplettes lourdes ou encombrantes, par exemple.  

Outre l’alimentation en énergie solaire, la particularité de Sunmoov’ est de s’insérer dans un projet plus vaste : Lyon Confluence. Dans leblogauto.com, on apprend que ce projet expérimental « s’articule autour de quatre axes: la construction de bâtiments à énergie positive, la mise en place d’un service d’auto-partage à l’aide de véhicules électriques, l’éco-rénovation des bâtiments existants et l’analyse en temps réel des besoins énergétiques ».

Les bâtiments à énergie positive sont caractérisés par une production d’énergie (éolienne ou solaire, la plupart du temps) globalement supérieure à leur consommation. Certains propriétaires de tels bâtiments vendent leurs excédents au réseau de distribution électrique local.

Les divers aspects de ce projet sont interdépendants. La production électrique des nouveaux bâtiments, gérée en temps réel, permettra de recharger les voitures. Celles-ci sont mises à la disposition des résidents. Ceux-ci bénéficient également de logements rénovés, moins énergivores.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s